Editions Eyrolles

Une irrésistible envie de fleurir – Christine Michaud

Très belle philosophie de vie dans le premier roman de Christine Michaud qui met en valeur l’épanouissement des hommes et des femmes avec l’image d’une fleur.
Comme l’expression du roseau qui ne rompt jamais, on retrouve cette idée que certains individus mettent plus de temps que d’autres à développer leurs racines pour s’épanouir.. J’ai apprécié ce roman qui se lie rapidement, j’avais hâte de découvrir les étapes spirituelle, philosophique et artistique de la nouvelle pouce si je peut dire de Juliette 😉
Il y a beaucoup de phrases que j’ai  » stabiloté » afin de les reprendre en cas de coups de mou.

Je retrouve le premier roman de Raphaëlle Giordano. 
Avec une personne qui guide le personnage, qui lui propose des exercices sur elle, à noter pour les reproduire ensuite ✌️ Son livre est très inspirant, pour une femme encore plus si vous avez eu comme le personnage de tels bouleversement dans votre vie.
Il y a de l’espoir derrière les ronces 😉

Je remercie l’édition de cet envoi et de la découverte. 
Je souhaite à l’auteur une belle aventure littéraire en espérant que d’autres romans voient le jour ❤️

La nounou Barbu – Aloysius Chabossot

Lecture du deuxième roman d’Aloysius Chabossot, une pause littéraire agréable, un roman feelgood qui se lit rapidement et facilement. 
L’écriture est très moderne, j’apprécie le deuxième thème de l’auteur qui détourne les codes du genre. 
On ne s’attend pas à avoir un homme comme nounou, Cathy se retrouve avec Elias qui rempli bien le rôle avec les deux petits canaillous. 
Il aurait pu traiter aussi des sages femmes hommes 😜

Après  » Fallait pas l’inviter  », l’auteur nous amène dans une autre aventure du quotidien d’une femme ou de nombreuses péripéties lui arrivent !! Une romance intelligente et drôle à la fois j’adore !! J’apprécie de lire un roman feelgood entre deux livres de développement personnel. 
Et vous c’est quoi votre genre littéraire préféré ?

Vous avez déjà pris un homme comme nounou ? 
Ça me rappelle le film Madame Doubtfire 😉

Reviens Quand tu veux – Mélanie Taquet

Je crains toujours de lire une suite, de voir le second volet d’un film car j’ai peur d’être déçue, de me lasser ou encore de perdre le sens du premier livre.

Et cela n’a pas été le cas pour le deuxième roman, la suite de Mélanie Taquet.
J’étais restée sur ma fin lors de la lecture de son premier volet, je languissais d’une suite ! 
Et j’ai été comblé. 
Surprise du tournant de l’histoire, je m’attendais au retour de Mélanie auprès de sa famille. 
Mais pas du TOUT, et c’est bien mieux ! 😉

J’ai retrouvé Nina et ses aventures en Italie, une femme TOUJOURS courageuse qui ne cache pas ce qu’on voudrait étouffer en tant que femme. 
Elle vie pour elle et écoute ses émotions, elle se fait aider et ne le cache pas (comme moi 😉)
Je me retrouve beaucoup dans son personnage. 
Les personnages secondaires sont devenus principaux avec la mise en avant de leur histoire, de LEURS choix. 
On en sait plus sur les amis de Nina, on les suit dans leurs propres aventures. ▶️
Je vous conseille vraiment de lire ces deux livres, il y a la photo à la suite des deux romans 😉👍 J’adore l’écriture de Mélanie Taquet, d’aventures en aventures, je retrouve dans cette suite son goût du voyage, ce qu’elle a aprit de la vie, ses valeurs.
Je ne m’ennuie pas, je vibre à travers les aventures des personnages qui me poussent moi aussi à faire mes propres choix et de ne pas avoir peur de la suite. 
De penser à ceux qui me soutiennent, je ne suis pas seule. 
La fin me fait réfléchir, son écriture est très profonde, qu’elle belle réflexion. 
Je ne le retrouve nul part, Mélanie Taquet fait la différence👍
Je suis fan de ses remerciements en fin de livre, et de sa  » Fun facts » 🙏  » je ne me précipite plus. Je pense à moi, je pense aux autres. Je fais ce qu’il faut ».
 » aux chemins qui s’ouvrent à nous, à ceux que l’on décide de tracer ».

Le scribe et la princesse

Habituée aux romans feelgood de Juliette Allais, j’ai eu le plaisir de découvrir sa dernière œuvre co-écrit avec Didier Goutman.
Sorti le 10 Janvier, ce conte initiatique sort de leurs zones de confort ces deux auteurs habitués aux livres de développement personnel et surprend le lecteur.

En lisant ce livre, je me suis retrouvé comme le rat dans l’âge de glace, avec ce froid polaire de lire une histoire en Afrique ! 😂

A l’époque de l’empire Romain, le lecteur suit les aventures d’un scribe et une princesse, éprouvant la violence de la guerre, d’en découvrir le sens aussi. Deux témoignages, deux points de vue qui permettent de voir de leurs yeux les conflits dans le monde, cette vie à l’autre bout du monde, ce chaos, cet ordre, et surtout la paix.  » Une histoire de conversion qui nous concerne tous, dans un monde qui est aussi le notre..  »
@eyrolles_romans

Un livre qui n’a rien à voir avec mes lectures, pourquoi pas !
Une histoire qui fait du bien, qui permet de voyager, d’apprendre et de comprendre ce qu’il s’est passé, sans avoir un cours d’histoire mais un beau rêve, être émerveillé grâce au style d’écriture, aux références philosophiques, une histoire originale qui ne me laisse pas indifférente.

La vie à parfois un goût de ristretto – Laurence Vivares

Combien de temps faut-il pour oublier un homme ?
C’est la question que se pose Lucie après sa rupture avec Laurent, retraçant leur voyage en Italie, la ville des amoureux.
Après de nombreuses rencontres et beaucoup beaucoup de cafés, Lucie essaye de comprendre pourquoi sa relation à volé en éclats et elle essaye de se reprendre en main au cours de son voyage aidé par de nombreux italiens.
L’Italie et ses italiens lui donneront un nouveau souffle, une belle romance, afin de reprendre espoir, confiance en elle et surtout en l’amour. Grâce aux personnes qu’elle rencontre durant son voyage, comme Angelo qui va lui donner du baume au cœur, des couleurs dans ses créations et lui permettre de revoir la vie et l’Italie d’un regard plus positif.
J’ai beaucoup aimé ce roman plein d’amour et d’Italie, on voyage et ca donne envie de boire un bon ristretto ! Il y a de belles descriptions qui nous emmène complètement dans l’action, je n’ai pas fait exprès mais ma lecture est tombée à pic en novembre avec l’ acqua alta à Venise! Elles correspondent à des pics de marée très élevés.
Le roman est vraiment centré sur le personnage de Lucie, sur ses pensées, ses petits démons qui vont s’en aller au cours de son voyage pour revenir en France le cœur léger et rempli d’amour.
Un roman à lire comme moi lors d’un dimanche sous la pluie avec un bon café !!

Vis la lune et au-delà – Marylise Trécourt

J’ai été touchée par son dernier post sur sa page Instagram concernant un sondage sur l’utilité des romans de développement personnel.

L’auteur a eu des mauvais retours sur ces livres de DP qui « ne servent à rien », que « la vie ne va pas changer après la lecture».

Je ne suis pas d’accord avec ces propos là et je soutiens cette autrice qui nous offre un livre remarquable sur le développement personnel.
Je pense que nous sommes comme des élèves, bourrés en ce moment de livre sur le développement personnel, le bien être. Des pavés sur la méditation, sur le yoga, le zéro déchet.
Certes, c’est du concret c’est plus crédible qu’un roman de développement personnel.
Mais ce livre de Marilyse c’est l’histoire d’Estelle qui mène une vie monotone, qui ne sait plus qui elle est, avec qui elle vit et qui n’a plus d’espoirs.
Et je me retrouve dans ce personnage, je vis à travers son évolution dans le livre avec elle, à faire les exercices qu’elle fait pour allez mieux, à changer mes habitudes et surtout les mettre en pratique.

Et si Estelle ne l’aurait pas fait est ce que moi je l’aurais fait juste en lisant un livre pédagogique ?

Pas très sur….
Je soutiens les romans de développement personnel qui nous aident à évoluer, à travers un personnage, à découvrir des méthodes de développement personnel plus légèrement mais à la fin une explication des pratiques est jointe comme la méditation, l’alimentation en pleine conscience, …
Et cela peut permette aux lecteurs d’acheter à ce moment là un livre sur le sujet qu’il a apprécié.

Cela change de lire un roman le soir par exemple à tête reposé que de se bourrer le crane après une journée de boulot par un livre pédagogique sur un thème précis.
Je prends aussi du recul sur la vie, sur ce qu’il m’arrive, on s’évade, on nous donne des pistes de réflexions. On rit, on pleure !!

C’est sur que si on lit uniquement l’histoire, c’est rapide et cela n’apporte rien. Mais si on accompagne le personnage dans ces démarches en faisant les siennes, ca aide et on apprend.
Chaque roman de développement personnel m’apprend sur moi, sur les autres et sur les techniques différentes que je peux mettre en pratique au quotidien.

Car on le sait, le plus dur c’est de croire en nous et de mettre en pratique ce qu’on apprend, et à force de lire des romans de DP forcément cela travaille dans la tète et il se crée un déclic.

Pas vrai ?
J’attends vos retours en commentaires
Merci aux éditions Eyrolles pour cet envoi 😉

Reste aussi longtemps que tu voudras – Mélanie Taquet

J’ai dévoré le livre de @melanietaquetauteurqui mêle ses deux passions d’écriture et d’aventure dans un roman good feeling très frais, une vraie Dolce Vita!
Nina a du cran, elle est partie abandonnant sa famille, sa vie, et surtout son bébé… Elle quitte Paris pour l’Italie, en espérant y voir plus clair grâce à son amie Hannah, mais elle est submergée par la dolce vita, l’amour, et son envie de profiter de la vie.
Cette femme, elle a vraiment du courage à toutes épreuves, elle peut paraître égoïste mais elle est tellement courageuse.
Elle est pas allée faire trois ans de psychiatrie pour aller mieux ! Elle a pris le large pour réfléchir, faire le point sur sa vie et revenir différente, revenir meilleure pour lui 💛

J’ai aimé dans ce roman:
– L’histoire d’un personnage principal mais accompagné de plusieurs acteurs de sa vie très importants qui sont bien détaillés, on s’y attaché autant qu’avec Nina. -« les problèmes, c’est comme du papier toilette collé à ta semelle, ils te suivent partout où tu vas ».
– le rôle de la mère, être une maman face à la société. Une maman débutante
📚
Et j’ai envie comme quand un bon film se termine de penser à une suite. Les retrouvailles avec Alexandre, Simone qui débarque à Paris,…
👌
Vous aussi vous vous imaginez la suite ? Ou l’adaptation en livre ?

41512470_1970644399660687_3101111656390852608_n.jpg

Le jour ou maman m’a présenté Shakespeare – Julien Aranda

Une très belle histoire d’une maman et de son fils raconté par ce dernier qui nous livre un courage à la vie, un combat.
J’ai aimé
– ce petit garçon très mâture avec ses expressions à lui « Paul Emploi » qui nous raconte la vie des grands. – l’écriture de @julien_aranda_auteur très touchante, on s’attache bien aux personnages. – un combat d’une super maman qui garde espoir en la vie – Une famille de cœur en or, on ne choisit pas sa famille mais ses amis ❤️
– le sujet des intermittents du spectacle.
« Être artiste, c’est accepter ce que l’on est et trouver le courage de le crier à la face du monde » 📚
Ce roman prouve qu’il faut vivre de sa passion, avoir toujours espoir et profiter de cette vie trop courte.. Vivre de ses rêves d’enfants 😉
Les citations
– » l’essentiel n’est pas l’objectif, mais le chemin parcouru »
– » on fermait les yeux et on se laissait entraîner par cette voix teintée de soleil, et par ces accords de guitare, et alors Maman et moi, comme deux belles cigales au soleil, on n’ avait plus aucun souci, à part celui de saisir l’instant présent, et de ne pas le retenir… « 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s