Guy Trédaniel

I – Les oeufs de Yoni

A vous les femmes, 
Un livre pour vous, pour améliorer votre quotidien, votre vitalité, votre bien être et votre sexualité 🙏
Je remercie Peggy pour l’envoie de son livre et la découverte de l’œuf de Yoni. 
Un livre qui m’a permis de découvrir cette pratique personnelle, pour me retrouver, prendre soin de moi, de mon corps et en ressentir les bienfaits au quotidien. 
Partir à la conquête de notre féminité 🙏
Ce n’est pas une pierre à prendre à la légère, un outil pour les fuites urinaires et compagnie 😂
Blague à part, j’ai découvert aussi la vertu des pierres semi précieuse, j’ai pu choisir le quartz rose et apprécier l’œuf. 
D’abord, il prévient (ou comment garder un périnée en forme), ensuite, il aide à se reconnecter à soi, sa féminité. Il apporte bien-être et confiance, se sentir plus féminine.
🥚
Le livre de Peggy permet de découvrir tous les œufs de Yoni, de comprendre la pratique des œufs. 
Mais aussi des exercices à faire avec ou sans œufs pour tonifier son périnée, de la méditation. 
Et en plus un abécédaire des pierres et leurs bienfaits. 
Si vous n’êtes pas intéressé par l’œuf, le livre est une exploration du féminin et de la lithothérapie 🙏
Le livre à offrir pour la St Valentin messieurs 😉
Ou une idée de cadeau à donner mesdames 💕

J’en profite pour repartager aussi l’oracle de Peggy, ma chronique est sur ma page 😉

II – Le Grand dictionnaire de la Métamedecine – Claudia Rainville

Mettre un mots sur un maux, comprendre comment nos émotions et nos sentiments ont donné naissance à des affections ou à des mal être.
C’est l’explication de la métamédecine par Claudia Rainville dans son dictionnaire. 
Une médecine féminine comme le décrit l’auteur avec la spécificité d’écouter le patient, de l’observer et de comprendre sa douleur qui n’est pas médicale au vrai sens du terme. 
Petit clin d’œil à @kinesiologueales qui permet grâce à ses séances de le travailler. Qui m’avait fait découvrir le dictionnaire de Jacques Martel 👍

Un nouvelle édition du dictionnaire est sorti le 11 janvier. Il permet de comprendre le langage de nos symptômes pour guérir plus rapidement.
De découvrir l’origine de nos maux, la bonne question à se poser vis à vis de nos symptômes ou de la maladie qui nous affecte.

Cela peut aussi permettre au médecin, infirmier, thérapeute de mieux comprendre la souffrance des patients et à mieux els guider dans leurs démarches.

Comment l’utiliser personnellement ?
– Trouver l’affection ou l’organe concerné
– Prendre les questions dans un sens de probabilité pour favoriser l’introspection
– si la question est juste et affirmative, prendre les solutions suggérées ou trouver la solution dans la cause 😉


Il est différent de celui de Jacques Martel, peut être plus moderne et actualisé.
Retrouvez sur mon blog la comparaison entre les deux 😉